• mercredi , 17 août 2022

Comment personnaliser son savon peau sensible ?

Vous avez des démangeaisons ou la peau très sèche après la douche ? C’est sûrement parce que vous utilisez un savon non adapté à l’état de votre peau. En effet, les peaux sensibles sont très réactives. Pour éviter tout désagrément, il est impératif de choisir les bons produits. Pour en avoir la certitude, il n’y a rien de plus sûr que de concocter soi-même son propre savon. En plus d’être économique, cette solution vous permet de choisir à votre guise les ingrédients. Découvrez ici comment fabriquer et personnaliser votre savon peau sensible.

Ce que vous devez savoir avant de vous lancer

Avant de vous lancer dans la fabrication de votre propre savon, il y a certaines choses que vous devez savoir. Tout d’abord, la meilleure méthode pour fabriquer son savon peau sensible est la saponification à froid. Il s’agit du processus de transformation des huiles végétales en savon sans passer par la chaleur afin de pouvoir garder toutes les vertus de ces dernières. Bien que cette technique prenne plus de temps que la saponification à chaud, elle est la plus adaptée aux peaux sensibles.

Pour fabriquer un savon, vous aurez également à utiliser de la soude caustique, un produit qui peut être dangereux si l’on ne le manipule pas avec précaution. Voici les essentiels à retenir concernant son utilisation :

Ne jamais mettre sa peau en contact avec de la soude caustique. Portez des gants, des lunettes de protection et des habits bien couverts tout au long de la préparation de votre recette.

Versez toujours la soude dans l’eau et JAMAIS LE CONTRAIRE pour éviter les projections.

Gardez à portée de main un bol d’eau vinaigrée pour pouvoir y tromper votre main en cas de contact avec la soude.

Manipulez la soude dans un espace ventilé ou de préférence à l’extérieur.

Et bien évidemment, il vous faudra des huiles ou beurres végétaux adaptés. Et si vous le souhaitez, vous pouvez également ajouter des huiles essentielles et des colorants naturels à votre préparation.

Les ingrédients adaptés aux peaux sensibles

Il n’est jamais vain de le répéter à chaque fois. Le fait de bien choisir ses ingrédients est d’une importance capitale lorsqu’on a la peau sensible. Voici tout d’abord les huiles et beurres végétaux (avec leur valeur de saponification*) que vous pourrez utiliser pour concocter votre savon peau sensible :

beurre de karité (0,128)

beurre de cacao (0,137)

l’huile de coco (0,190)

l’huile d’amande douce (0,136)

l’huile de chanvre (0.138)

l’huile de bourrache (0.135)

l’huile de baobab (0.143)

l’huile de son de riz (0,131)

Ensuite, voici une sélection des huiles essentielles qui respectent la sensibilité de votre peau :

l’huile essentielle d’ylang-ylang ;

l’huile essentielle de géranium rosat ;

l’huile essentielle de camomille romaine ;

l’huile essentielle d’hélichryse ;

l’huile essentielle de patchouli.

Comme colorant naturel, vous pourrez utiliser des colorants alimentaires tel que la spiruline (bleu), le curcuma (jaune) ou la betterave (rouge)…

Les étapes de la préparation d’un savon peau sensible personnalisé

Pour réaliser votre recette de savon peau sensible, 3 étapes incontournables sont à suivre.

1re étape : Calcul de la quantité de soude

Pour obtenir la quantité de soude à utiliser pour votre recette, il vous suffit de multiplier le poids de chacune des huiles que vous utiliserez par leur valeur de saponification* respective. Puis additionnez chaque résultat.

Voici un petit exemple pour un savon de 500g au beurre de karité et à l’huile de coco :

Quantité de soude pour 250 g beurre de cacao : 0,137 (valeur de saponification*) x 250g = 34,25

Quantité de soude pour 250 g d’huile de coco : 0,190 x 250 = 47,5 

Total de soude à utiliser : 34,25 + 47,5 = 81,75 g

2e étape : Calcul de la quantité d’eau

Ensuite, puisqu’il vous faudra bien évidemment de l’eau, calculez la quantité d’eau nécessaire. Il est recommandé de diluer la soude avec une quantité d’eau autour de 30 % du poids des corps gras. Vous devez donc multiplier la quantité d’huile totale par 0,30 à 0,35. Par exemple, pour une recette de 1 kg d’huile sans ajout d’autres liquides gras : 1000 g x 0,30 = 300 g d’eau.

3e étape : Le procédé

Premièrement, versez progressivement la soude dans l’eau en prenant garde à ne pas inhaler les vapeurs qui vont se dégager, car le mélange va chauffer. Ensuite, laissez refroidir jusqu’à environ 45 °C.

Source image : pixabay

Related Posts

Comments are closed.