• vendredi , 2 décembre 2022

Apprenez à reconnaitre ces 8 signes avant-coureurs d’Alzheimer

C’est grâce à une étude publiée par The Lancet, revue scientifique britannique, que certains signes avant-coureurs d’Alzheimer ont pu être mis en évidence. Alors qu’on s’attache parfois trop aux problèmes de mémoire, plusieurs autres critères peuvent représenter un signe d’alerte de déclin cognitif. Les 8 symptômes suivants résultent de l’analyse de plus de 40 000 dossiers médicaux menée par les chercheurs afin de dépister les signes qui apparaissent jusqu’à 10 ans avant la maladie.

1. La dépression

On sait depuis longtemps que l’état psychologique d’une personne exerce une influence fondamentale sur le développement de maladies chroniques. La dépression fait partie des symptômes fréquemment relevés en amont d’Alzheimer. La raison pourrait être que les patients qui constatent la perte de leurs capacités cognitives s’en trouvent fortement touchés d’un point de vue psychologique.

Comment prévenir la dépression ?

Le suivi d’un traitement antidépresseur participe à retarder l’apparition du déclin cognitif chez les séniors concernés.

2. L’anxiété

Ressasser sans arrêt les mêmes pensées négatives est délétère pour le cerveau. Les personnes âgées très anxieuses ont davantage de risques de développer un Alzheimer que les autres, d’après une étude menée en 2020 par l’INSERM. 

Comment prévenir l’anxiété ?

Sophrologie, yoga, méditation, marche dans la nature : de nombreux moyens existent pour contrer les bouffées d’angoisse. Et voici quelques conseils pour rester en contact avec ses petits enfants.

3. L’amaigrissement

En cas de difficultés à se souvenir des heures de repas, de troubles spatio-temporels ou de problèmes de concentration, la personne âgée a tendance à moins se nourrir, ou de façon moins qualitative. S’en suit alors une perte de poids qui peut mener à la dénutrition.

Comment prévenir l’amaigrissement ?

Dès qu’un sénior perd du poids sans cause avérée, il faut prévoir un rendez-vous médical afin de faire un bilan sur l’état de santé général. 

4. La fatigue

Des nuits fragmentées, des insomnies, des couchers trop tardifs mènent à une fatigue chronique pendant la journée. Or, la fatigue fait partie des facteurs de risque bien connus de la maladie d’Alzheimer.

Comment prévenir la fatigue ?

Il faut impérativement conserver une hygiène de sommeil optimisée, avec des couchers à la même heure, et un arrêt des écrans le soir. Si les insomnies s’accompagnent d’autres troubles qui rendent la vie à domicile compliquée, un séjour dans une maison de repos en Belgique peut s’avérer salutaire, que ce soit sur une courte période ou sur du long terme.

5. Les chutes

Redoutées par les personnes âgées, les chutes fréquentes témoignent parfois d’une atteinte du cerveau, notamment de la zone qui contrôle la motricité.

Comment prévenir les chutes ?

Il faut consulter son médecin traitant au plus vite si les chutes se répètent.

6. La constipation

Sans être un signe formel que la personne va développer un Alzheimer, la constipation peut faire partie d’un tableau plus global. Ce symptôme est aussi lié à d’autres maladies neurodégénératives comme Parkinson ou la maladie à corps de Lewy.

Comment prévenir la constipation ?

Si la constipation persiste malgré une alimentation variée et équilibrée et une activité physique régulière, il peut être indiqué de consulter son médecin pour déterminer les causes de l’inconfort digestif.

7. La baisse d’audition

De nombreuses personnes âgées présentent un déclin auditif au fur et à mesure des années. Si cette baisse d’audition n’est pas traitée, elle peut mener à un repli sur soi, source d’aggravation du déclin cognitif.

Comment prévenir la baisse auditive ?

Un simple appareillage peut aider à stimuler le cerveau de façon à retarder le développement de la maladie d’Alzheimer.

8. Le stress

Néfaste à tout âge, le stress prolongé abime l’hippocampe, une zone du cerveau impliqué dans le processus de mémorisation.

Comment prévenir le stress ?

Une activité physique douce et régulière, ou bien une pratique méditative quotidienne, donnent de bons résultats contre le stress chronique.

Source images : pexels.com

Related Posts

Comments are closed.